Platform Specific Engagement for Information Integrity

0. Présentation - Plateformes

Rédigé par Vera Zakem, conseillère principale en matière de technologie et de politique à l’Institut pour la sécurité et la technologie et PDG de Zakem Global Strategies, Kip Wainscott, conseiller principal au National Democratic Institute, et Daniel Arnaudo, conseiller en matière de stratégies d’information au National Democratic Institute

 

Les plateformes numériques sont devenues des ressources importantes pour partager des informations politiques, organiser des communautés et communiquer sur des questions d’intérêt public. Cependant, ces plateformes ont entrepris une combinaison de réponses et d’approches pour lutter contre la prévalence croissante de la désinformation et de la fausse information affectant l’écosystème de l’information. Face à un large éventail de communautés qui s’efforcent d’atténuer les effets néfastes de la désinformation, des discours de haine, des opérations d’influence coordonnées et des formes connexes de contenu préjudiciable, l’accès du secteur privé à des données et métadonnées privilégiées et exclusives lui confère souvent une position unique pour comprendre ces défis.

Un certain nombre de sociétés de réseaux sociaux et de plateformes de messagerie de premier plan exploitent leurs données abondantes pour aider à éclairer les réponses aux campagnes de désinformation et de fausse information. Ces réponses varient considérablement en caractère et en efficacité, mais peuvent généralement être caractérisées comme relevant de l’une des trois catégories suivantes :

  1. politiques, interventions sur les produits, mesures coercitives pour limiter la propagation de la désinformation ;

  2. politiques et caractéristiques des produits pour fournir aux utilisateurs un meilleur accès aux informations, aux données ou au contexte qui font autorité ; et

  3. efforts visant à promouvoir une réponse communautaire plus forte et une résilience sociétale, y compris au moyen de l’éducation numérique et l’accès à Internet, à la désinformation et à la fausse information

De nombreuses plateformes ont mis en œuvre de nouvelles politiques ou modifié l’application des politiques précédemment mises en œuvre en réponse à la désinformation liée à la pandémie de COVID-19, à l’élection présidentielle américaine de 2020 et à l’attaque du 6 janvier contre le Capitole des États-Unis. Avec une augmentation des fausses informations lié au COVID-19 , la vérification des faits a augmenté de 900 % de janvier à mars 2020, selon une étude de l’Université d’Oxford.  L’Organisation mondiale de la santé a qualifié cette diffusion de fausse information sur le COVID-19 « d’infodémie », qui s’est d’ailleurs produite à une période d’utilisation accrue des réseaux sociaux, car de nombreuses personnes ont été confinées chez elles pendant la pandémie.

En outre, l’élection présidentielle américaine de 2020 a inspiré les grandes plateformes à mettre à jour leurs politiques relatives aux comportements inauthentiques coordonnés, aux médias manipulés et aux campagnes de désinformation ciblant les électeurs et les candidats. De la même façon, l’attaque du 6 janvier contre le Capitole des États-Unis a de nouveau motivé les plateformes de réseaux sociaux à réexaminer et mettre à jour leurs politiques et l’application de celles-ci en ce qui concerne la désinformation et les risques potentiels de violence hors ligne.

Ce chapitre examine plus en détail les réponses des plateformes afin de fournir une compréhension fondamentale des mesures que les plateformes de réseaux sociaux et les services de cryptage utilisent pour lutter contre la désinformation. Dans toutes ces approches, il est important de noter que les politiques relatives aux réseaux sociaux et les mesures d’application évoluent constamment, car le paysage des menaces change constamment. Pour mieux comprendre ces changements, les plateformes les plus importantes, dont Twitter, YouTube et Facebook, publient régulièrement des rapports de transparence qui fournissent des données aux utilisateurs, aux décideurs politiques, aux pairs et aux parties prenantes de la société civile sur la manière dont ces plateformes mettent à jour leurs politiques, leurs stratégies d’application et les caractéristiques de leurs produits pour répondre au paysage dynamique des menaces et aux défis sociétaux. Pour tenir compte de ces dynamiques en constante évolution, et comme cela a été souligné tout au long de ce chapitre, les plateformes se sont souvent associées à des groupes locaux, des organisations de la société civile, des médias, des universitaires et d’autres chercheurs pour concevoir des réponses à ces défis dans l’espace en ligne. Compte tenu de la nature évolutive du paysage des menaces, les actions pertinentes en matière de politiques, de produits et de mise en œuvre, basées sur les informations disponibles au moment de la publication de ce guide, sont documentées ici.